Et si on parlait technique?

1 - La durée de réverbération

L’acoustique est une science souvent méconnue et mal comprise. Pour vous aider à mieux comprendre l’interêt des produits LINA il est nécessaire de vous aider à mieux appréhender les notions d’acoustique. Aujourd’hui nous allons vous expliquer le critère permettant de mesurer le confort acoustique d’une salle : La durée de réverbération, appelé Tr ou T60.

Une pièce qui résonne beaucoup dégrade le confort à l’intérieur de celle-ci. Pourquoi? Comment est mesurée la durée de réverbération?
Lorsqu’une pièce résonne c’est qu’elle possède de nombreuses surface réverbérantes qui vont renvoyer les sons avec avec une énergie quasiment identiques au son d’origine. Ces sons vont alors se répercuter sur les surfaces de la pièce… Comme un écho.

Capture d’écran 2021-03-01 à 16.23.19

Ces sons réverbérés vont venir perturber le son émis par l’orateur. Car le son arrive jusqu’à l’auditoire avec un décalage, perturbant la compréhension en nuisant à l’intelligibilité. Lorsque plusieurs personnes parlent dans une même pièce, cet effet augmente le niveau sonore global dans celle-ci… de plus comme les gens se comprennent mal ils parlent plus fort ce qui élève encore le niveau sonore.
Mesurer la durée de réverbération, ou la résonance, cela revient à mesurer le temps que met un son émis à l’intérieur d’une pièce à perdre 60 dB, plus simplement le temps que met le son à s’arrêter. Ce critère est appelé T60.

Si un son met longtemps à s’arrêter, cela veut dire que la durée de réverbération est élevée. Si il met peu de temps à s’arrêter, la réverbération est faible. Pour le mesurer on émet une impulsion sonore dans la pièce (à l’aide d’un ballon qu’on éclate ou d’un pistolet) et on mesure le temps que met le son à l’arrêter. Habituellement on mesure la durée de réverbération sur 6 bandes d’octave, représentant l’ensemble des bandes de fréquence les plus audibles pour notre oreille : 125 Hz, 250 Hz, 500 Hz, 1000 Hz, 2000 Hz et 4000 Hz. 

La durée de réverbération moyenne est calculée en faisant la moyenne arithmétique des valeurs mesurées aux fréquences 500 Hz, 1000 Hz et 2000 Hz. Pourquoi ces fréquences? Car ce sont les 3 bandes d’octaves dans lesquelles se situent la voie humaine. Pour traiter la réverbération d’une pièce, on vient ajouter des éléments absorbants qui vont piéger les sons au lieu de les renvoyer. C’est le cas pour l’ensemble de notre gamme de produits Lina.

 

Lorsqu’un son est émis il va être piégé par les panneaux absorbants qui vont venir diminuer l’énergie de ces sons

réverbérés. Ainsi l’auditoire ne perçoit que le son direct émis par l’orateur, permettant ainsi de le comprendre de manière parfaitement intelligible, sans quecelui-ci n’ai à élever la voix. Voyons ce que ça donne lorsque l’on applique ces connaissances à un de nos projet.

Nous allons prendre l’exemple de la salle des fêtes de la commune de Grans (13).

2 - Étude acoustique

Comme on peut constater sur la photo la salle possède ne nombreuses surfaces réverbérantes : vitrages, murs en béton, placoplâtre et poutres en bois. La durée de réverbération mesurée à l’intérieur du local était le suivant :

En faisant le calcul de la durée de réverbération moyenne dans la salle on obtient 1,9 secondes. Soit une valeur élevée pour cette pièce de 520 m3.
Afin d’améliorer le confort acoustique nous avons mis en place 27 panneaux Lina P,suspendus de manière homogène dans la salle :

panneaux acoustique écologique, traitement de réverbération, résonance salle, architecture, fabrication française

Salle des fêtes de Grans avant traitement acoustique

panneaux acoustique écologique, traitement de réverbération, résonance salle, architecture, fabrication française

Voici la durée de réverbération mesurée après la mise en place de ces panneaux, comparée à la courbe initialement mesurée :

Après la mise en place des panneaux la durée de réverbération moyenne passe de 1,9 secondes à 1 secondes. La mise en place des panneaux acoustiques Lina P a donc quasiment divisé par deux la durée de réverbération dans le local. En clair le son met 2 fois moins de temps à s’arrêter qu’avant. Cela permet d’améliorer la qualité des conversations en augmentant l’intelligibilité et de diminuer le niveau sonore global dans la salle.

Tout ça c’est bien, mais ça manque peut-être de concret pour vous…? Pour vous aider à mieux comprendre on va mettre en rapport la durée de réverbération dans le local avec le niveau sonore perçu dans celui-ci. Pour cela nous nous baserons sur ce que nous avions vu lors de notre premier article.

Nous avons donc calculé le niveau sonore perçu à l’intérieur du local lorsqu’un son est émis à l’intérieur de celle-ci. Dans un premier temps dans la salle sans traitement acoustique : 

On constate que lorsque l’on émet un son d’une puissance de 107 dB dans la salle (point rouge), le niveau sonore dans la salle s’établit à une moyenne d’environ 97 dB. 

Voici le même calcul après la mise en place de nos panneaux acoustiques suspendus Lina_P :

On constate cette fois-ci que pour le même son émis à 107 dB (point rouge), le niveau sonore dans la salle s’établit cette fois-ci à environ 87 dB. Soit un gain de 10 dB du niveau sonore moyen dans notre salle.

Il y a donc un lien direct en diminution de la durée de réverbération et réduction du niveau sonore dans la pièce. Comme nous l’avons expliqué dans notre précédent article, 10 dB correspond à peu près à un impression d’un son deux fois moins fort! Ce gain est donc important. La mesure du niveau sonore d’une salle, de restauration par exemple, est trop aléatoire car elle dépend du nombre de personne et des leurs conversations. Il n’est donc pas possible de mesurer le gain apporté par la mise en place de panneaux acoustiques par ce moyen. La durée de réverbération est donc un moyen simple et fiable de mesurer la qualité acoustique d’une salle.

Plus d’informations sur cette réalisation ici. Découvrez notre article sur le décibel ici.